Nouvelles

Geomega complète avec succès les tests à son usine pilote de terres rares

Geomega complète avec succès les tests à son usine pilote de terres rares

Montréal, le 12 janvier 2021 – Ressources Géoméga Inc. («Geomega» ou la «Société») (TSX.V: GMA) (OTC: GOMRF), développeur de technologies propres pour l’extraction, le raffinage et le recyclage des terres rares, est heureuse d’annoncer la réussite des essais et de l’optimisation de son usine pilote de terres rares («Usine Pilote»), située dans les installations du Conseil National de Recherches du Canada à Boucherville, au Québec.

Il s’agit de l’usine pilote de 2e génération après l’achèvement du mini-pilote en avril 2019 (voir détails). Des travaux d’ingénierie importants ont été réalisés, confirmant la validité de la technologie de recyclage des terres rares de la Société à partir d’aimants (voir le communiqué de presse complet). Geomega est heureuse d’annoncer que la prochaine phase d’ingénierie débutera sous peu et sera suivie par l’achat des équipements pour la construction de l’usine de démonstration, plus grande, située à Saint-Bruno, au Québec.

Quatre séries d’essais complets couvrants l’ensemble du processus de recyclage ont été réalisés à ce jour et ont confirmé l’efficacité de la technologie de la Société pour produire des terres rares. Les tests réalisés à l’Usine Pilote ont également permis de valider la sélection des équipements pour l’usine de démonstration. En outre, une partie importante de l’Usine Pilote consistait à valider l’efficacité du procédé :

  • Taux de récupération des terres rares > 90%,
  • Régénération du réactif principal d’environ 90%
  • Pureté du produit (>99.5% REO)
  • Mise à jour de la conception du chauffage et du refroidissement afin de confirmer l’horaire de production (3 lots par quart de travail de 8h).

De plus, deux nouvelles fonctionnalités ont été testées avec succès et intégrées au processus de recyclage de la Société:

  • Bore – une petite composante, mais essentielle dans la composition des aimants NdFeB (néodyme fer bore), peut maintenant être récupérée comme sous-produit du procédé. Cela aura un impact positif sur l’efficacité énergétique et les revenus prévus du projet.
  • Hydrogène – une source d’énergie propre émergente au Québec et dans le monde. Le procédé a démontré sa capacité à produire de l’hydrogène comme sous-produit pouvant être récupéré. La récupération d’hydrogène est importante en raison de son potentiel de réduction de la consommation énergétique globale du projet. Plus important encore, la récupération de l’hydrogène démontre le potentiel d’application du procédé sur d’autres sources riches en métaux mais qui manquent d’éléments à valeur élevée et qui ne sont donc pas recyclées aujourd’hui dû à un manque de valeur économique.

La Société prévoit continuer d’exploiter l’unité pilote au besoin pour tester diverses sources de matières premières reçues sur une base régulière ainsi que pour produire du matériel supplémentaire servant à être testé par divers clients.

« Le fait d’avoir une usine pilote pleinement opérationnelle a permis à Geomega d’obtenir les validations nécessaires pour passer aux étapes suivantes de l’ingénierie, finaliser les discussions avec les fournisseurs et débuter les achats d’équipements. Des développements supplémentaires et détails sur ces activités suivront. Nous prévoyons que 2021 sera une année transformationnelle pour les actionnaires de Geomega avec la construction prochaine de l’usine de démonstration et le démarrage de la production d’oxyde de terres rares à partir d’aimants recyclés, une première en Occident. Nous croyons que la croissance accélérée de la demande en énergie renouvelable et du secteur des véhicules électriques associée à l’engagement des industries et des gouvernements vis à vis le zéro déchet et la réduction des gaz à effet de serre, entraînera une demande encore plus grande pour le recyclage des terres rares provenant d’aimants et d’autres sources. Geomega prévoit fournir cette technologie propre, nécessaire dans le secteur des métaux critiques, qui permettra de mettre en place un système d’économie circulaire pour les aimants de terres rares avec son usine de démonstration initiale qui sera construite à St-Bruno, au Québec. » a commenté Kiril Mugerman, président et chef de la direction de Geomega.

À propos de Geomega (www.geomega.ca)

Geomega développe des technologies innovantes pour l’extraction et la séparation des éléments des terres rares et d’autres métaux critiques essentiels pour un avenir durable. Axés sur les énergies renouvelables, l’électrification des véhicules, l’automatisation et la réduction de la consommation d’énergie, les aimants de terres rares ou néo-aimants (NdFeB) sont au centre de toutes ces technologies. La stratégie de Geomega consiste à réduire progressivement les risques liés à sa technologie innovante et à générer des flux de trésorerie et un retour de valeur aux actionnaires tout en travaillant directement avec les principaux acteurs de ces industries pour recycler les aimants qui alimentent toutes ces technologies.

Alors que ses technologies sont démontrées à plus grande échelle, Geomega s’est engagé à travailler avec des partenaires majeurs pour aider à extraire de la valeur des produits provenant de l’extraction minière, des résidus miniers et d’autres résidus industriels qui contiennent des terres rares et d’autres métaux critiques. Indépendamment du métal ou de la source, Geomega adopte une approche cohérente pour réduire l’impact environnemental et contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre en recyclant les principaux réactifs du processus.

For further information, please contact:

Kiril Mugerman
Président & CEO
Geomega
450-641-5119 ext.5653
kmugerman@geomega.ca

Nancy Thompson
Vorticom Public Relations
212.532.2208
nancyt@vorticom.com

Mises en garde concernant les énoncés prospectifs

La Bourse de croissance TSX et son fournisseur de services de réglementation (au sens attribué à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n’assument aucune responsabilité à l’égard de la pertinence ou de l’exactitude du présent communiqué.

Ce communiqué de presse peut contenir de l’information prospective ou des énoncés prospectifs au sens des lois sur les valeurs mobilières canadiennes applicables. L’information prospective et les énoncés prospectifs peuvent inclure entre autres, des énoncés relatifs aux projets, les coûts, les objectifs et la performance de la Société, ou des hypothèses relatives à ce qui précède. Dans ce communiqué de presse, les termes comme « pouvoir », « croire », « s’attendre à », « avoir l’intention », « planifier », « prévoir », « potentiel », « projets », « estimer », « continuer », ou des variantes ou des formes négatives de tels termes ou encore d’une terminologie comparable, sont utilisés pour identifier des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne devraient pas être interprétés comme une garantie des rendements ou résultats futurs, et ne devraient pas nécessairement donner des indications précises concernant le moment qu’un tel rendement pourra être réalisé. Rien ne garantit que les évènements prévus dans l’information prospective de ce communiqué de presse se concrétiseront, y compris la commercialisation des technologies mentionnées ci-dessus, ou, si l’un ou l’autre de ces évènements se concrétisent, quels seront les avantages que la Société en tirera. L’information prospective et les énoncés prospectifs sont basés sur l’information disponible au moment de la diffusion de ce communiqué de presse et/ou sur les prévisions faites de bonne foi par la direction, sous réserve des incertitudes, hypothèses et autres facteurs prévus ou non dont plusieurs sont indépendants de la volonté de la Société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent sans s’y limiter, ceux décrits à la rubrique portant sur les facteurs de risque de la notice annuelle de la Société, pour l’exercice terminé le 31 mai 2020, y compris la disponibilité de matières premières provenant de tierces parties raisonnablement disponibles pour l’usine de démonstration, laquelle est disponible sur SEDAR à l’adresse www.sedar.com; qui peuvent faire en sorte que les résultats, le rendement ou les résultats à venir de la Société soient considérablement différents de ceux indiqués de façon explicite ou implicite dans de tels énoncés prospectifs. La Société n’entend pas ni ne s’engage à actualiser ou revoir l’information prospective ou les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse à la lumière de nouveaux renseignements, subséquents ou autres, sauf dans les cas prévus par les lois applicables.